Les troubles auditifs chez les jeunes : une tendance grandissante

Magazine des tendances, buzz et sorties » Beauté / santé » Les troubles auditifs chez les jeunes : une tendance grandissante
appareil auditif discret et pilotable par smartphone

En France, 30 000 à 50 000 jeunes et adolescents présentent des troubles graves ou sévères du système auditif. L’écoute de musique au casque fait partie des causes majeures de cette situation récurrente. Comment reconnaître un trouble auditif ? Quelles sont les précautions à prendre ? Existe-t-il des solutions ? Éléments de réponse dans la suite de cet article.

Quelques chiffres sur ces troubles

La baisse de l’audition ou les troubles auditifs proprement dits ne sont plus uniquement liés aus séniors : aujourd’hui, les jeunes sont ceux qui sont le plus menacés par cette situation. En effet en France, un jeune sur trois a déjà une fois souffert de troubles auditifs ou en souffre. En moyenne, 37 % des jeunes âgés de 15 à 19 ans souffrent de problèmes auditifs.
De plus en plus de mineurs portent des appareils auditifs et les professionnels de santé ont su s’adapter. Sur https://www.ideal-audition.fr/, par exemple, vous en trouverez de petits modèles qui sont très discrets et pilotables par des smartphones.
Dans un autre domaine, l’orthodontie linguale permet aujourd’hui d’avoir un appareil dentaire discret et confortable.

Principales causes des troubles auditifs chez les jeunes

Le bruit

Comme souligné un peu plus haut, il s’agit de la principale cause de troubles auditifs. Une exposition de longue durée ou parfois même de courte durée à un son fort peut occasionner cette déficience.

Le tabac et l’alcool

Mis à part le bruit, il a été prouvé que la consommation abusive de tabac et l’alcool peuvent causer des troubles auditifs.
Par ailleurs, certaines infections peuvent être à la base d’un problème d’audition. C’est pour cela qu’il est recommandé de se rapprocher d’un spécialiste dès les premiers signes.

Signes annonciateurs

Lorsque vous commencez à entendre ou ressentir des sifflements, bourdonnements et parfois une hypersensibilité au niveau de vos deux oreilles, cela constitue une première alerte. Si ces sensations font suite à une exposition prolongée au bruit, vous pouvez patienter encore quelque temps, cela pourrait passer. Mais lorsque ces différents signes persistent, consultez le plus vite possible un généraliste ou un otorhinolaryngologue (ORL).

Surtout, évitez de banaliser la situation lorsque vous ressentez un de ces signes, car les dommages occasionnés sont généralement définitifs.

Quelles sont les conséquences?

Les troubles auditifs peuvent facilement évoluer et dégénérer si rien n’est fait dans de brefs délais. Les risques sur la santé auditive sont nombreux :

  • les acouphènes : ce sont des sensations de sifflements et de bourdonnement constants qui proviennent de votre cerveau. Ils peuvent s’intensifier et vous empêcher de bien entendre, parfois même de ne rien entendre du tout.
  • l’hyperacousie : elle se manifeste par une hypersensibilité au moindre bruit, quel que soit le volume.
  • la surdité : lorsque vous en souffrez temporairement, il s’agit d’une simple fatigue auditive, mais elle peut se prolonger et devenir définitive. Et ce sera dans ce cas une perte auditive.

Chacune de ces conséquences ci-dessus citées dépend du volume sonore auquel vous avez été exposé ainsi que la durée d’exposition. Parfois la nature du son peut également influer (aigu, grave…).

Les mesures préventives

On ne peut pas ignorer le fait que la majorité des jeunes sont accros à la musique. Néanmoins, certaines dispositions peuvent être prises pour éviter de porter atteinte à l’ouïe.

Utiliser les baladeurs à bon escient

Lorsque vous souhaitez écouter de la musique avec un baladeur, il est préférable de baisser le volume. Pour cela, retirez-vous dans un endroit calme pour effectuer le réglage et gardez ce volume, même lorsque vous serez dans un endroit bruyant. Ainsi, vous n’aurez pas à surcharger votre système auditif.

Par ailleurs, il existe sur le marché des casques à réduction de bruit active qui ont la particularité de filtrer les bruits extérieurs et de faire une isolation passive des coussinets. Ainsi, vous n’aurez pas à augmenter le volume quand vous vous retrouverez dans un endroit bruyant. Ce qui constitue une excellente solution pour minimiser les risques de troubles auditifs.

Précautions et repos du système auditif

Lorsque vous allez à un concert ou dans une discothèque, éloignez-vous le plus possible des haut-parleurs. Leur capacité en matière de son distillé est quasiment insupportable par l’oreille humaine, surtout quand c’est à proximité.

Par ailleurs, vous devez à votre durée d’exposition à la musique. Une exposition de 8 heures d’affilée à un son d’environ 80 dB ne constitue pas encore un danger pour votre ouïe. Mais à chaque fois que vous augmentez le nombre de dB, faites-en sorte de diviser par 2 le temps d’écoute. Évidemment, cela paraît pénible lorsque tout ce qu’on veut, c’est profiter de la bonne musique. Mais croyez-le, votre santé auditive en dépend.

Share:

Laisser un commentaire