Justin Bieber : immigré illégal aux USA à ses débuts

Magazine des tendances, buzz et sorties » Buzz » Justin Bieber : immigré illégal aux USA à ses débuts
Justin Bieber

Dans une récente interview, Scooter Braum, le manager du célèbre auteur compositeur et interprète, Justin Bieber a confié au magazine américain Variety quelques secrets sur les débuts de la carrière de son artiste. Selon celui-ci la star canadienne aurait, à une certaine époque, vécu illégalement aux États-Unis.

Confessions d’un manager

Il est vrai qu’aujourd’hui Justin Bieber est un artiste reconnu dans le monde entier et adulé par des millions de fans aux quatre coins du globe. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Scooter Braum, le manager historique de l’artiste, a récemment révélé que celui-ci vivait illégalement avec sa mère sur le sol américain au début de sa carrière. Des révélations plutôt surprenantes au magazine Variety qui mettent en avant les périodes compliquées de sa carrière :

Quand j’ai échoué pour la première fois, j’avais 24 ans, et j’avais assez d’argent pour tenir 13 mois. J’avais Justin et sa mère qui vivaient là illégalement — ne le dites pas à Donald Trump — dans une maison louée à mon nom, je payais leurs factures, et mon premier client (le rappeur américain) Asher Roth vivait non loin avec des amis. On appelait ça la maison verte, parce qu’ils fumaient tous beaucoup d’herbe.

Une période au cours de laquelle le manager pensait que tout allait échouer aux alentours de la barre des 11 mois, car il allait manquer d’argent. Mais heureusement il y a eu le succès du single I Love College de Asher, puis la montée phénoménale de Justin vers la célébrité. Scooter est toujours le manager de Bieber, même si à plusieurs reprises leur relation a été compliquée. Ceci notamment quand l’artiste a commencé à avoir des problèmes avec la justice vers 2014. À ce propos, le manager a confié au magazine que s’il l’avait abandonné à ce moment-là, qu’il ne serait pas la personne qu’il prétend être. On n’abandonne pas quelqu’un quand il est au plus bas. Selon lui :

C’est à ce moment qu’on se rend compte que l’on peut être là pour quelqu’un.

Autre buzz venant du pays de l’oncle Sam, le #PresidentialAlert 2018, un test de sécurité qui a fait sonner environ 225 millions de téléphones portables d’Américains en même temps.

Justin Bieber : l’artiste

La particularité de Justin Bieber réside dans le fait que c’est un jeune homme précoce et autodidacte. Pour preuve, il a eu à apprendre seul la guitare, le piano et la trompette avant de compléter le tout par des cours de batterie.

Il n’a que 15 ans quand il commence sa carrière de chanteur. En effet, il s’agit de l’une des grandes révélations musicales canadiennes de 2009 issues d’Internet. Tout commence quand sa maman poste, dans le cadre d’un concours, sur YouTube une vidéo où il chante Respect de Aretha Franklin. Après de nombreuses reprises postées sur YouTube, l’artiste est repéré par Usher et il signe avec le label Islande Records. Il s’établit ainsi à Atlanta, sort son premier single « One time » puis son premier album « My world » et devient une star mondialement connue et adulée par des millions de fans. L’album arrive en tête des ventes dès sa sortie en Amérique du Nord. Et déjà, c’est la consécration pour Justin Bieber. À l’occasion du Noël de la Maison-Blanche, il interprète pour le président des États-Unis, Barack Obama, une chanson de Stevie Wonder.

En 2010, le succès continu avec la sortie de l’album « My World 2.0 » avec son méga tube « Baby ». Côté cœur, Justin Bieber forme avec l’actrice et chanteuse, Selena Gomez, un couple d’adolescents aussi riches que célèbres. La sortie de son album « Under the Mistletoe », en novembre 2011, est écornée par les rumeurs lancées par une de ses fans, Mariah Yeater. Cette dernière l’accuse d’être le père de son bébé âgé de 3 mois. La star nie bien évidemment les faits à plusieurs reprises sur les plateaux de télévision et accepte de passer un test de paternité. Ce qui a d’ailleurs permis de le mettre hors de cause.

2012, Justin sort respectivement en mars et en mai les singles « Boyfriend » et « Die in ». Et après plusieurs mois dans l’ombre, du point de vue de la musique, il revient le 16 avril 2017 avec un titre qui connaît un énorme succès : « Despacito ». Côté vie privée, le 9 juillet 2018, il annonce ses fiançailles avec Hailey Baldwin sur son compte Instagram.

Comment vivre aux États-Unis légalement?

Comme d’autres Français qui vivent actuellement sur le territoire américain, vous êtes tenté par le rêve américain ? Vous avez déjà eu l’occasion de visiter le pays et vous sentez prêt à sauter le pas ? Voici ce que vous devez savoir avant de vous y installer.

En ce qui concerne les démarches administratives, vous avez besoin d’un passeport valide, d’un visa et d’un billet d’avion pour pouvoir vous rendre sur le sol américain. Toutefois, grâce au programme d’exemption de visa (PEV) signé par 37 pays, dont la France, vous pouvez séjourner pendant moins de 90 jours aux USA sans visa. Mais pour cela, vous devez remplir en ligne un formulaire ESTA pour les États-Unis. Par contre, si vous devez rester plus de 90 jours, il vous faudra un visa d’emploi ou le visa de loterie. Ce dernier est délivré chaque année par tirage au sort à des milliers de candidats. Le processus de candidature est gratuit et se fait entièrement en ligne. Pour en savoir plus sur les visas, vous pouvez faire un tour sur le site de l’ambassade.

Par rapport aux conditions de travail sur le sol américain, il faut souligner que les salaires sont généralement un peu plus élevés qu’en France et le travail mieux considéré.
Cependant, ce n’est pas du tout facile de se trouver une place et niveau avantages sociaux, les conditions ne sont pas très séduisantes. Enfin si vous devez scolariser vos enfants aux USA, il est recommandé de s’y prendre le plus tôt possible. En effet, les écoles et lycées français en Amérique sont nombreux, mais les frais de scolarité peuvent s’avérer assez élevés. Il faudra donc prendre le temps de bien établir votre budget avant de vous lancer. Et si ce n’est pas possible, il y a l’option des écoles publiques. Cela vous permettra de faire des économies, mais il faut noter que l’emploi du temps et les programmes sont différents de ceux de la France.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *