Les Gouzous : connaissez vous ces petits personnages sans visage?

Magazine des tendances, buzz et sorties » Buzz » Les Gouzous : connaissez vous ces petits personnages sans visage?
gouzou graph

Voilà 22 ans qu’ils ont envahi l’île de la Réunion. Les Gouzous, puisque c’est comme ça qu’on les appelle, sont l’œuvre de l’art d’un jeune artiste graffeur réunionnais. Il a su bâtir sa réputation sur grâce à ses Gouzous et aujourd’hui tout son art repose sur ces tags. Retour sur une histoire palpitante.

Comment sont nés les Gouzous ?

C’est de l’imagination de Jace qu’a émergé ce qui deviendra l’attraction artistique la plus populaire de l’île de la Réunion. Le jeune homme né en 1973 a commencé à dessiner dès ses 20 ans. Sa passion pour l’art et le dessin s’est énormément inspiré de la culture locale, depuis le mode de vie jusqu’au paysage.

Mais ce qui le démarquera des artistes de sa génération, c’est son originalité. Très vite, Jace se spécialiste dans le Street art d’un autre genre mettant en scène de petits personnages qu’il a appelés les Gouzous.

Il s’agit de personnages sans visage qui mettent en lumières différentes situations de la vie courante. Cet anonymat est ce qui a d’ailleurs le plus marqué. C’est un coup de maitre qui attire davantage l’attention. Jace a joué sur cette différence pour rendre ses personnages très célèbres et intemporels.

Très vite, ces personnages sans visage mis en scène sur plusieurs types de supports séduisent les réunionnais :

  • Zones urbaines ou reculées
  • Ponts ou ravives
  • Murs ou panneaux publicitaires

Rien n’y échappe et l’artiste ne perd aucune occasion pour exprimer son art. De nombreux bars, restaurants et magasins ont eu recours à ses services.  Mais au-delà du côté artistique de ce Street art, les Gouzous sont aussi pour l’artiste un moyen de toucher du doigt des problématiques qu’il aurait été plus délicats d’aborder autrement.

Les Gouzous, un art qui parle

Bien loin de l’attraction, Jace s’est lancé tout d’abord dans cette aventure artistique et culturelle pour faire passer des messages. C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis plus de 20 ans (1992) les Gouzous ont toujours autant de succès.

Pour évoquer des sujets sensibles avec l’assurance de faire passer son message, Jace a misé sur l’humour, avec une pointe de facétie. C’est une formule qui marche particulièrement bien sur l’île.

Sur la plupart des mises en scène, les Gouzous prennent tous les rôles :

  • De mélancolique et facétieux
  • D’amoureux à sensibilisateurs
  • Etc.

Jace ne donne aucune frontière à son art si elle lui permet d’impacter sa communauté. Aussi, il n’hésite donc pas à aborder des sujets plus délicats tels que :

  • La pollution
  • La dépression
  • Le suicide

Le but étant de toucher la conscience, deprovoquer, d’interpeler et tout ça, toujours avec humour. L’impact des Gouzous est tel qu’ils se sont importés à l’international.

Les Gouzous outre-Atlantique

L’île de la Réunion est devenue trop petite pour Jace  qui a décidé d’exporter son art au-delà de l’Atlantique. À ce jour, plus de 30 pays à travers le monde ont découvert les fameux personnages.

Parmi les monuments qui ont eu la chance d’être ambassadeur de cet art figure le très célèbre Pont des Arts de Paris. Le monument doit à Jace son nouvel habillage. Après les cadenas accrochés aux rambardes du pont, c’est désormais que par les Gouzous que les amoureux se jugeront un amour éternel.

Share:

Laisser un commentaire