#PresidentialAlert 2018 : le test de Donald Trump qui fait sonner l’Amérique

Magazine des tendances, buzz et sorties » Buzz » #PresidentialAlert 2018 : le test de Donald Trump qui fait sonner l’Amérique
Le message "alerte président" a été envoyé sur les téléphones de millions d'américains

En perpétuelle quête de nouvelles mesures pour assurer la protection de sa population, les États-Unis ont mis sur place un système d’alerte. Il s’agit d’un message qui peut être envoyé à quasiment toute la population en seul clic ; très pratique pour les annonces en cas de catastrophe naturelle ou d’une autre attaque quelconque. Le test de ce système a fait sonner environ 225 millions de téléphones portables en même temps aux États-Unis.

L’alerte presidentielles fait sonner 225 millions de téléphones en même temps

Le mercredi 3 octobre 2018, à 14 h 18, le test du système d’alerte a été réalisé et 225 millions d’Américains ont reçu simultanément une alerte sur leur téléphone portable. Ils étaient habitués à recevoir des messages du genre pour signaler un orage, une tornade ou un phénomène survenu qui requiert d’être diffusé.
Mais très surpris, ils constatèrent un message étrange ayant comme objet « alerte du président ». Une nouvelle qui s’est très vite répandue sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter avec le hashtag #PresidentialAlert suivi de messages d’inquiétude et de colère. Ignorant le but exact de ce message, certains y voyaient une opération de collecte de donnée. Par contre pour d’autres, il ne s’agissait que d’une intrusion intolérable du président américain.

À l’image de ce système et de nombreuses autres précautions que le gouvernement américain ne cesse de prendre, on constate clairement la position indéniable des États-Unis en matière de sécurité. Pour les voyageurs par exemple, ils ont besoin d’un visa ou de l’ESTA (une autorisation électronique de voyage délivrable par exemple sur 123-esta.com) pour séjourner aux États-Unis.

Test conduit par le FEMA

L’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA) était aux commandes de ce premier test grandeur nature. Conduit par le système présidentiel d’alerte, ce test consistait à mettre en place un système d’information en direction de la population américaine en cas de force majeure. Le déclenchement de ce système est exclusivement réservé au président américain. Afin d’éviter les fausses alertes, deux membres de la FEMA se chargent de la vérification du message avant qu’il ne soit envoyé. L’agence annonce qu’environ 75 % des Américains ont été atteints lors du test d’alerte réalisé. Un pourcentage plus ou moins réjouissant, mais qui nécessite néanmoins d’être optimisé.

La FEMA a également précisé qu’il s’agit d’un système très vieux de plus de 50 ans déjà. Une précision qui est venue en réponse à plusieurs réactions des internautes sur les réseaux sociaux. D’un autre côté, la Commission fédérale des communications (FCC) rassure la population américaine qu’aucune donnée ne sera collectée par le biais de ce test. Mais, elle comptait s’assurer de cela en vérifiant auprès des opérateurs mobiles que tout s’était bien déroulé.

Toujours du côté des Etats-Unis, l’une des plus belles robes de Melania Trump, la première dame, sera bientôt disponible à la vente.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *