Les Eurockéennes de Belfort ont fêté leurs 30 ans

Magazine des tendances, buzz et sorties » Buzz » Les Eurockéennes de Belfort ont fêté leurs 30 ans

C’était l’un des évènements les plus attendus durant l’été, les trente ans des Eurockéennes de Belfort se sont déroulés du 5 au 8 juillet sur la presqu’île de Malsaucy. À l’origine, en 1989, le festival ne rassemblait qu’une dizaine de milliers de personnes. Cette année 2018, l’évènement a accueilli plus de 135 000 participants. Voici un petit retour ce que l’on a pu y voir.

Une programmation éclectique

Bien que le mot rock fasse intégralement partie de l’appellation de ce festival, la programmation offre un spectacle pour tous les goûts. En tout, les Eurockiennes de 2018, ce sont 62 concerts, donnés sur 4 scènes en plein air sur 4 jours. Dans la programmation de cette année, on y retrouve du rap, du hip-hop, du rock, de la variété française et internationale, des musiques du monde ou encore du gospel. Les détracteurs du Festival diront que la tendance devient trop rap, mais les organisateurs ne se disent pas surpris du tournant que prend la programmation, et que le but est de faire plaisir au public en lui proposant ce qu’il veut voir.

La jeune scène mise à l’honneur

Dans un festival, on vient bien sûr pour les têtes d’affiche comme Macklemore, Nine Inch Nails ou Beth Dito, mais on y fait aussi de très belles découvertes. La jeune scène française est à l’honneur cette année, emmenée dans le sillon d’Orelsan, de Bigflo et Oli et de Shaka Ponk. Vous y découvrirez si ce n’est pas encore fait de jeunes artistes comme Eddy de Pretto, Juliette Armanet ou Thérapie Taxi. Le public qui était au rendez-vous à Belfort pour les Eurockéennes a pu bouger dans les sens sur le son rock de Dream Wife ou sur le flow hip-hop jazzy de IAMDDB.

Des retours très attendus

Cette année, nous avons retrouvé plusieurs groupes ou artistes que l’on attendait depuis un petit moment. C’est le cas par exemple du groupe de rock explosif FFF et son célèbre guitariste Yarold Poupaud que l’on n’avait pas vu sur la scène du festival depuis 1997. Liam Gallager et son tempérament imprévisible était très attendu du public encore nostalgique des années Oasis, ou encore du groupe Texas, qui tourne depuis les années 80. Nous attendions aussi beaucoup Beth Dito, ex-chanteuse de Gossip qui vient de sortir un nouvel album solo. Dix ans après son dernier passage sur la scène des Eurockéennes, elle revient à ses premiers amours pour nous offrir des sonorités entre la pop et le blues.

Une organisation sans faille

Pour les festivaliers qui viennent de loi, un camping a été aménagé et a accueilli cette année plus de 15 000 personnes. Si l’on a pu regretter quelques épisodes pluvieux durant les concerts de Texas et d’Orelsan, le public était motivé pour braver les éléments. L’ambiance était particulièrement agréable et détendue pour cette trentième édition. Les matchs de la coupe du monde ont été diffusés en journée sur des écrans géants et les festivaliers ont eu une surprise de taille en voyant la démonstration de la patrouille de France, venue spécialement pour l’occasion souffler les bougies des Eurockéennes.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *