Givenchy : Le défilé hommage à son fondateur

Magazine des tendances, buzz et sorties » Buzz » Givenchy : Le défilé hommage à son fondateur
Défilé hommage Givenchy - juillet 2018

Givenchy est un nom qui résonne en France et partout dans le monde. La maison de haute couture, fondée en 1952, est un monument au côté de Christian Dior – un autre couturier emblématique. Son fondateur, Hubert de Givenchy, a disparu il y a quelques semaines à l’âge de 91 ans. Le dimanche 1er juillet se tenait le premier défilé de la maison depuis la disparition de son fondateur. Un défilé particulier, entre hommage, émotion et élégance.

L’aspect historique de l’événement a retenu l’attention des médias et du public : le premier défilé ouvre en effet un nouveau chapitre pour la célèbre maison de couture française qui devra maintenant composer avec héritage et renouveau. Largement couvert par les médias généralistes comme spécialistes, nous revenons sur ce défilé-hommage pour vous en livrer l’atmosphère, les tendances et les clins-d’oeil à l’histoire de Hubert de Givenchy.

Émotion et élégance

Le défilé hommage a eu lieu le dimanche 1er juillet, aux jardins des Archives nationales, dans le Marais. Le cadre bucolique est contrastant avec la modernité et l’épure du catwalk miroitant et des tenues.

C’est Claire Waight Keller, directrice artistique de la maison Givenchy, qui organise ce défilé-hommage. De nombreux clins d’oeils sont orchestrés, aussi bien dans les tenues qui viennent directement s’inspirer des premiers modèles des années 50, que dans la mise en scène. Côté musical, on profite de la chanson “Moon River”,interprétée par Audrey Hepburn, très bonne amie et muse du couturier dans “Diamants sur canapé”. Hubert de Givenchy ira même jusqu’à réaliser un parfum spécialement pour l’actrice, nommé “L’Interdit”.

Dans les tenues, on peut remarquer des classiques revisités, comme l’élégant décolleté dos d’Audrey Hepburn agrémenté de plumes. On retrouve également de nombreuses capes, comme on pouvait en voir dans les premiers défilés de la maison. Tantôt courtes, tantôt longues, elles sont parfois majestueuses et toujours fidèles au coup de crayon du couturier disparu.

Revoir ces pièces emblématiques de la maison Givenchy est, pour Claire Waight Keller, une manière de rendre hommage au fondateur de la maison de haute couture.

Plumes et paillettes sont des éléments qu’on retrouve de tenue en tenue. Les plumes viennent tantôt former de discrètes franges ou carrément recouvrir des robes et vestes, tout en volume. On retrouve aussi de nombreux bijoux volumineux et métalliques.
Les couleurs sont primaires pour ce défilé : beaucoup de blanc et de noir qui viennent parer les robe drapées.

Ce défilé hommage est aussi l’occasion de retracer l’histoire de la maison de couture. Sa création a rapidement été suivie par l’apparition d’une deuxième entreprise : la parfumerie Givenchy.

La parfumerie Givenchy

Comme Dior, Givenchy est une maison de couture qui, quelques années après sa création, décida de créer une parfumerie en 1957. C’est à la fin des années 50 qu’on voit apparaître dans les rayons des parfumeries des fragances Givenchy.

Le premier parfum de la marque se nomme “L’Interdit”. Il a d’abord été créé spécialement pour Audrey Hepburn, muse et grande amie de Hubert de Givenchy. A l’origine, l’actrice ne voulait pas voir “son” parfum commercialisé. D’où son nom “L’Interdit”.

Depuis les années 50 jusqu’à aujourd’hui, de nombreux parfums ont été créés par la marque. Ils ont tous ce point commun : le raffinement, la beauté et l’élégance. Trois qualités chères à Hubert de Givenchy. Aujourd’hui, on retrouve des parfums pour homme et pour femme. Côté féminin, on retrouvera parmi les derniers parfums Live Irresistible et Very Irresistible et d’autres, indémodables, comme Amarige.

Le coup de coeur de la rédaction

Parmi les nombreux parfums Givenchy, il y en a un qui a particulièrement retenu notre attention : Amarige. Créé en 1991, c’est un parfum féminin indémodable.
Amarige est l’anagramme du mot “mariage” : c’est le parfum de l’amour et de l’union par excellence. Il représente le bonheur d’être ensemble et se définit comme l’essence de l’amour – celui avec un grand “A”.

Sa fragance porte en elle toute cette symbolique : elle est composée de fleurs blanches et jaunes, de violette, de fleur d’oranger et de notes fruitées. C’est un bouquet floral resplendissant, autant que le jour d’un mariage. Amarige est un parfum très féminin : une féminité radieuse, gaie et communicative. Le bouquet floral ensoleillé communique joie, sourire et spontanéité. C’est une fragance généreuse et tendre – comme on aime à s’imaginer la féminité.

Enfin, le flacon, lui aussi, vient communiquer cette joie, cet optimisme et cette délicatesse. Tout en rondeur et volupté, la bouteille du Amarige est lumineuse et rayonnante, comme une féminité heureuse.

L’histoire du couturier

La disparition du grand nom de la couture est l’occasion de retracer sa vie et mieux comprendre dans quel contexte la maison de couture Givenchy est née.

Hubert de Givenchy se trouve une passion pour la couture avec la découverte du travail de Cristobal Balenciaga. C’est à 17 ans qu’il vient s’installer à Paris pour intégrer l’École nationale des beaux arts. Nous sommes au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, en 1945.

A la sortie de l’école, Givenchy commence à travailler pour d’autres couturiers.

C’est en 1952, en assistant au succès de son ami Christian Dior, que Hubert de Givenchy décide de fonder sa propre maison de couture. “Givenchy” est née. Il installera son atelier rue Georges V, à Paris – aujourd’hui encore le siège de la maison de couture. Le premier défilé de la marque a lieu la même année et, de par ses créations originales, Hubert de Givenchy écopera du surnom “d’enfant terrible de la mode”.

Après un an seulement à la tête de sa propre maison de couture, Givenchy rencontre son idole, celui qui lui a donné la passion de la mode et de la couture : Cristobal Balenciaga. La même année, Audrey Hepburn deviendra l’égérie de la maison de couture en portant une robe du créateur dans le film Sabrina.

En 1954, deux années après la création de la maison de couture, Hubert de Givenchy s’associe à son frère pour créer une parfumerie, qui portera le même nom que la maison de couture. En 1980, la parfumerie sera cédée au groupe LVMH, au vu du très grand succès rencontré. Aujourd’hui, elle appartient toujours au groupe de luxe français et la marque continue de sortir régulièrement de nouveaux parfums, aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Poursuivre la lecture sur Le figaro.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[flash] Bon plan amazon sur Amazon assistant [flash]