Le miel de manuka, pourquoi est-il si différent ?

Magazine des tendances, buzz et sorties » Beauté / santé » Le miel de manuka, pourquoi est-il si différent ?
cuilliere de miel manuka

Les vertus thérapeutiques du miel ne sont plus à prouver. Principal ingrédient de la majorité des remèdes de grand-mère, il permet aussi bien de soigner des maux de gorge que de relever la saveur des tisanes. Le miel de manuka, en particulier, existe depuis des lustres. Il faut cependant admettre qu’il reste méconnu du grand public. Pourtant, cette variété de miel possède des propriétés exclusives qui font qu’elle est unique au monde. D’ailleurs, le manuka ne pousse que dans une seule partie du globe : en Nouvelle-Zélande. Et ce n’est pas tout, il n’est visible que dans certaines régions. Mais pourquoi le miel de manuka est si différent des autres miels ?

Le manuka, qu’est-ce que c’est ?

miel de manuka sur une gauffreLeptospermum scoparium de son nom scientifique, le manuka est un petit arbre originaire de la Nouvelle-Zélande. Se développant uniquement en milieu sauvage, il est principalement cultivé dans des endroits reculés et pierreux qui sont essentiellement localisés dans la partie nord du pays. Cela s’explique par le fait que la croissance du manuka requiert un environnement dépourvu de pollution. Des recherches attestent qu’on en trouve également dans certaines régions d’Australie. Le manuka appartient à la famille des myrtacées. De par ses feuilles aromatiques, beaucoup le connaissent également sous le nom d’arbre à thé. En effet, depuis des siècles, les tribus Maori se servent des feuilles de manuka pour préparer des infusions.

Le manuka se reconnaît facilement par sa touffe épaisse et son feuillage pointu. Il fait habituellement 3 mètres de long. Il n’est cependant pas rare de voir des arbrisseaux qui atteignent une dizaine de mètres. Ses fleurs se déclinent en plusieurs couleurs toutes aussi sublimes les unes que les autres. Tantôt elles sont blanches, tantôt jaunes. Pour l’heure, on compte 80 espèces de manuka aux propriétés singulières et exceptionnelles. Notons que la période de floraison du manuka se situe entre les mois de mai et de juillet. En revanche, le printemps est la saison de plantation.

Il faut savoir que de nombreuses études ont été menées afin de démontrer les réelles vertus du miel de manuka. Le professeur Peter Molan de l’université de Waikato en était le premier investigateur. Tout au long de la recherche, il a été épaulé par une équipe de chercheurs et de scientifiques confirmés. Ce n’est qu’en 2008 que l’association Manuka Health, par le biais d’une publication officielle, dévoile au grand jour les secrets du miel de manuka.

Une composition unique en son genre

L’obtention du miel de manuka résulte d’une collaboration harmonieuse entre les abeilles et les apiculteurs. En effet, les premiers recueillent les pollens sur les fleurs, tandis que les seconds assurent tout ce qui est transformation et traitement. L’ensemble des procédés de fabrication s’étale sur une période de 6 semaines environ. Concrètement, celle-ci correspond à la floraison.

Hormis sa forte teneur en flavonoïdes et en hydroxyméthylfurfural, le miel de manuka renferme aussi une molécule quasiment absente chez les autres variétés de miel. Il s’agit du méthylglyoxal, aussi connu sous le nom de MGO. En réalité, si le volume normal est de 40 mg/kg, on constate que, chez le miel de manuka, la quantité est dix fois plus élevée. Si l’on devait simplifier, on dirait que ce composé est à l’origine de ses propriétés bactériennes. Il est également important de préciser que le miel de manuka développe des caractères non peroxydique, c’est-à-dire qu’il préserve son efficacité même en étant en contact avec des tissus et des fluides corporels. En d’autres termes, il demeure efficient et actif in vivo. C’est une précieuse qualité que l’on doit à un composant additionnel : l’UMF ou Unique Manuka Factor.

Actuellement, l’UMF représente surtout un indice de qualité. Explicitement, il indique la concentration d’une solution de phénol. Le principe est simple : plus il est élevé, plus l’action du miel de manuka est élevée. À ce propos, il faut savoir que la qualité du miel de manuka diffère d’une région à l’autre. Les miels bio, par exemple, sont principalement cultivées dans les régions situées au sud de la Nouvelle-Zélande.

Antibactérien puissant et efficace

L’engouement pour le miel de manuka s’explique par le fait qu’il possède des propriétés antibactériennes avancées. Comme ce qui a été mentionné ci-dessus, cela est dû à la présence de méthylglyoxal. Notons également qu’il entre dans la catégorie des miels monofloraux. En effet, il est issu d’une seule variété de fleurs.

Les pouvoirs antibactériens du miel de manuka ont été préalablement testés sur l’une des bactéries les plus puissantes : le staphylocoque doré. C’est d’ailleurs ce qui a permis aux chercheurs de démontrer son champ d’application qui, soit dit en passant, est extrêmement vaste. En effet, ce produit agit à la fois comme un anti-inflammatoire et un antibiotique. Il élimine de manière efficace et rapide les microbes présents dans l’organisme. D’une part, le miel de manuka peut traiter de nombreuses maladies des poumons. Les bronchites et les toux en font partie. Il agit directement sur le système respiratoire. D’autre part, il soigne toutes les infections du nez, des oreilles et de la gorge (angine incluse). Si vous souffrez de sinusite ou de rhinite, ce sera le remède idéal. Les rhumes, eux non plus, ne pourront plus vous atteindre, que ce soit en été ou en hiver. Selon des études, trois cuillères à café de miel de manuka suffisent pour estomper tous les symptômes. Par ailleurs, la période de convalescence est moins longue, contrairement à un traitement médicamenteux classique.

Le miel de manuka participe activement au maintien de la santé bucco-dentaire. Ses effets se révèlent identiques à ceux d’un bain de bouche. De manière plus concise, il empêche la formation de plaque dentaire, de tartre et de carie. Il est possible de s’en servir pour soulager une douleur aux gencives. Certains vont même jusqu’à dire que le miel de manuka est très efficace contre les mauvaises haleines.

Les autres bienfaits

Des recherches stipulent clairement que le miel de manuka a un impact direct sur le système immunitaire. Plus concrètement, il décuple les défenses immunitaires en détruisant les microbes susceptibles de nuire à la bonne santé. Il a été prouvé que les personnes qui consomment quotidiennement du miel de manuka sont prémunies contre les maladies hivernales ainsi que la fatigue. La quantité idéale est de 2 cuillères à café (à prendre le matin à jeun).

Le miel de manuka présente aussi des bienfaits considérables pour la peau. Sa concentration osmotique est nettement plus élevée. De plus, il possède de réels caractères antiseptiques. Ce produit a la capacité de drainer la lymphe, ce qui favorise la cicatrisation. Il s’avère également pratique pour nettoyer une plaie superficielle, soigner une piqûre d’abeille et traiter toutes sortes d’affections cutanées, notamment des acnés, des eczémas et des psoriasis. En appliquant régulièrement du miel de manuka sur le visage, soit 3 à 4 fois par semaine, non seulement vous hydratez votre peau, mais vous ferez également disparaître vos rides et cicatrices. Même en cas de brûlure, il est possible de s’en servir. Des études attestent aussi que ce miel monofloral réduit considérablement les risques de cancer de la peau.

Enfin, mais non le moindre, le miel de manuka est l’allié de confiance de toute personne sujette à des troubles digestifs. Une cure de ce produit permet de soigner des maux de ventre, des douleurs intestinales et des ulcères. Son champ d’action s’étend au traitement des inflammations du colon et de l’acidité gastrique.

Comment mesurer la qualité du Leptospermum scoparium ?

La culture du manuka est d’ores et déjà possible dans plusieurs pays. Il est d’ailleurs permis de le planter dans un bac. Quoi qu’il en soit, la qualité du miel de manuka en provenance de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie reste meilleure. À cet effet, il existe une méthode universelle permettant de déterminer avec exactitude la concentration, la garantie d’efficacitéainsi que la qualité d’un pot de miel de manuka. Notons par ailleurs qu’en France, la commercialisation de cette variété respecte une charte bien précise : la charte IAA.

Le MGO est le premier indicateur à prendre en compte. Il détermine la teneur en méthylglyoxal qui oscille entre 30+ et 550+. Les effets d’un miel de manuka 30+ sont naturellement limités par rapport à ceux d’un miel 400+. L’UMF, le second indicateur, atteste de la qualité du miel. Il consiste à lui attribuer une note globale allant de 5+ à 25+. Entre 5+ et 9+, vous aurez affaire à du miel ordinaire. Au-delà de 17+, le produit sera à la fois efficace et de haute de qualité. Pour en savoir plus, autant faire un tour sur ce site spécialisé sur le miel de manuka.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Le sujet que vous venez de découvrir parle de miel de manuka : composition, propriétés et bienfaits
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[flash] Bon plan amazon sur Amazon assistant [flash]