La grossesse nerveuse reste un mystère médical

Magazine des tendances, buzz et sorties » Beauté / santé » La grossesse nerveuse reste un mystère médical
Grossesse nerveuse

La maternité est une étape importante dans la vie de nombreuses femmes. Malheureusement, certaines sont tellement convaincues de leur état de grossesse qu’elles développent les symptômes y afférents. C’est ce qu’on appelle la grossesse nerveuse. Aussi étrange qu’elle soit, cette pathologie est une réalité et n’est pas uniquement propre aux femmes. Si ces manifestations sont bien connues, le flou subsiste encore sur ses réelles causes. Heureusement, il existe plusieurs moyens de mettre fin à cette délicate situation.

Un mal principalement psychologique

L’étrangeté du phénomène de la grossesse nerveuse en a fait pendant longtemps un mystère, un peu comme les éternuements.  Ce n’est que récemment que le corps médical a pu quelque peu mettre en lumière les éventuelles causes de cette pathologie.

En effet, la grossesse nerveuse tient principalement de facteurs psychologiques et ceux-ci sont doubles :

  • Un désir irrépressible de grossesse
  • Une peur irrationnelle de tomber enceinte

Ces deux sentiments peuvent être le résultat de profonds traumatismes soit familiaux, soit sociaux.  Dans tous les cas, les résultats que provoque l’un ou l’autre de ces états impriment au subconscient une information erronée ; un phénomène qu’on peut considérer comme une sommation ou un  piège.

En d’autres termes, le mental envoie l’ordre au corps afin que celui-ci réagisse comme il le ferait en cas de grossesse réelle. On parle alors du mécanisme d’autosuggestion. À partir de là, une réaction en chaîne est enclenchée, débouchant à l’apparition des symptômes. Pour plus d’informations liées à la grossesse et la naissance, nous vous recommandons ce blog naissance et bébé.

Les mêmes symptômes qu’une vraie grossesse

Le retard des règles est généralement le premier signe d’alerte d’une grossesse. Dans le cas d’une grossesse nerveuse, l’autosuggestion agit sur l’hypothalamus qui, à son tour, agit sur les ovaires, leur ordonnant de stopper les règles.

Ensuite, le corps se met à produire les hormones de grossesse à savoir la prolactine, la progestérone et les œstrogènes qui  font apparaitre les symptômes d’une vraie grossesse :

  • Les nausées
  • Le dégout de certains aliments
  • Les vomissements
  • Les étourdissements
  • La prise de poids
  • L’hyper salivation

Dans les cas les plus sévères de grossesse nerveuse, le ventre de la personne atteinte grossit au fil des mois et elle ressent même les mouvements du bébé. Au bout des neuf mois de grossesse, certaines se rendent à l’hôpital avec tous les signes d’un début de travail.

Un seul recours : le soutien psychologique

Étant essentiellement une pathologie d’origine psychologique, il n’existe à ce jour aucun traitement médicamenteux pour soigner la grossesse nerveuse. Le seul recours est le soutien psychologique dont le but sera d’amener  la personne malade à assimiler la réalité de son état.

Malheureusement, plus les symptômes évoluent, plus une femme atteinte de grossesse nerveuse est difficile à traiter, car le retour à la réalité est souvent pénible. D’autre part, des examens médicaux permettent de savoir si la grossesse nerveuse ne serait pas due à un dysfonctionnement des ovaires.

Rechercher les réelles causes de la grossesse est la première étape dans le traitement d’une grossesse nerveuse et les comprendre permettra de déterminer la thérapie la plus adaptée.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *