Tendance e-commerce : guide sur le dropshipping

Magazine des tendances, buzz et sorties » high tech / 2.0 » Tendance e-commerce : guide sur le dropshipping
guide complet du drop shiping

Si vous vous intéressez à l’univers du ecommerce, il y a un terme que vous avez déjà dû rencontrer car il est très tendance ces dernières années : le dropshipping. Vous avez peut-être déjà une idée de ce qu’est le dropshipping, plus communément appelé “drop”. Mais la distinction entre dropshipping et ecommerce est souvent floue : quelle différence pour l’internaute et pour le marchand ? Quels points communs ? Quels avantages et quels inconvénients ? Vous trouverez une réponse à ces questions ci dessous.On se pose aussi la question de « comment commencer à vendre sur internet? » en exploitant le modèle du dropshipping. C’est l’objet de la deuxième partie de ce dossier qui va exposer de manière détailée les différentes étapes importantes. A l’issue de ce dossier, vous comprendrez ce qu’est le dropshipping, qui sont les principaux acteurs et par où commencer pour vendre sur internet.

Bonne lecture !

Zoom sur le dropshipping

Le dropshipping fait de plus en plus parler de lui dans l’univers du ecommerce. On rencontre le terme dans les articles spécialisés – mais il fait rarement l’objet d’une définition claire et précise.

C’est un vaste sujet qui pourrait faire l’objet de bien plus qu’un dossier. Des formations permettent de devenir rapidement un expert dans le domaine. C’est la clé pour développer une boutique réussie et gagner de l’argent sur internet. Nous vous recommandons le site spécialisé  dropshipping succes qui vous permettra de maitriser le sujet de A à Z en profondeur.

Alors, c’est quoi le dropshipping ?

Le dropshipping est un modèle économique de boutique en ligne. On peut l’inscrire dans la grande catégorie du ecommerce. Mais il se distingue du modèle “classique” – objet de notre prochaine partie.

Le modèle ecommerce “classique”

Classiquement, un ecommerce fonctionne comme une boutique physique. Au lieu de recevoir du public dans un magasin, le ecommerce reçoit des visites sur son site internet.
Du côté de l’internaute, celui-ci passe une commande directement sur le site internet. Celle-ci est ensuite traitée, préparée et expédiée par le ecommercant.
Ce dernier achète des produits auprès d’un fournisseur. Il les stocke, prépare chaque commande passée sur son site puis les expédie. Le ecommercant est propriétaire d’un stock qu’il doit gérer.

Notez bien l’aspect logistique et stockage du métier d’ecommercant (ndlr : consultez notre article sur Amazon FBA, il devrait vous interesser). C’est précisément ce point qui change lorsqu’une boutique en ligne exploite le modèle du dropshipping.

Le modèle du dropshipping

Le schéma traditionnel se trouve transformé par le modèle du dropshipping. Avec ce dernier, un intermédiaire s’intercale entre l’internaute qui passe une commande et l’ecommercant.

Cet intermédiaire, c’est le fournisseur. Quel est son rôle ?

En dropshipping, le fournisseur endosse le rôle du logisticien. Il stocke, prépare et expédie les commandes pour l’ecommercant. Ce dernier se décharge totalement de l’aspect logistique et stockage pour se concentrer sur sa boutique.

Pour l’internaute, il y a assez peu de différences entre une boutique exploitant un modèle ecommerce “classique” et une boutique en dropshipping. La différence se situe en “back office” – il peut ne jamais avoir connaissance de qui prépare et expédie sa commande s’il n’y prête pas attention !

Pour bien comprendre, voici le processus en trois étapes lorsqu’une commande est passée :

  • L’internaute passe commande sur la boutique.
  • Le ecommercant passe commande auprès de son fournisseur.
  • Le fournisseur prépare et expédie la commande à l’internaute.

Pour résumer : ce n’est plus l’ecommercant qui gère son stock et expédie les commandes mais le fournisseur (aussi nommé dropshipper).

Et quelles sont les différences et points communs entre dropshipping et ecommerce ? Vous le découvrirez en poursuivant votre lecture !

Dropshipping et ecommerce : différences et points communs

La différence avec l’ecommerce “classique” : c’est celui qui expédie la commande et stocke les produits.
Dans le cas du dropshipping, c’est le ou les fournisseur(s). Pour un ecommerce classique, c’est directement l’ecommercant.

Le point commun : l’internaute accède à une boutique en ligne quasi-identique. Catégories, catalogues, panier, paiement, solutions techniques… Pour l’internaute, pratiquement rien ne change entre un ecommerce et une boutique en dropshipping.

Une autre question qui revient souvent : quel avantage a le dropshipping ?

Avantages et inconvénients

Pourquoi certains ecommercants adoptent le dropshipping ? Parce que le modèle présente des avantages non-négligeables – particulièrement séduisants en lancement d’activité…

Le principal avantage : la réduction drastique du risque. En effet, inutile d’acheter un stock entier de produits au risque de ne pas réussir à le vendre et le voir croupir au fond d’un garage ou d’un box.

Avec le dropshipping, on achète au fournisseur que ce que l’on parvient à vendre. Il n’y a pas de stock à acheter. La somme à investir au lancement d’activité est donc largement réduite. Et le risque aussi.

Le principal inconvénient tient dans la réduction des marges. Un intermédiaire s’ajoutant entre l’internaute et l’ecommercant, celui-ci laisse moins de marge au gérant de l’e-boutique.

A la lecture de cette première partie, vous avez compris en détail ce qu’est le dropshipping. Vous avez également pu découvrir les différences avec un modèle ecommerce classique et les principaux avantage et inconvénient du modèle.

Vous aimeriez maintenant passer à la vitesse supérieure. Commencer à travailler sur votre projet de boutique en dropshipping. Mais par où commencer ? Vous allez l’apprendre dans la prochaine partie.

Ouvrir sa boutique en drosphipping : par où commencer ?

Trois grandes étapes sont à travailler : le choix du produit que l’on souhaite vendre, la construction de sa boutique et l’exploitation des leviers marketing.

La première question à se poser :

qu’est-ce que je veux vendre ?

Quoi vendre sur sa boutique en ligne ?

En dropshipping, vous pourrez vendre à peu de près de tout. AliExpress, le géant du ecommerce chinois, met son catalogue à disposition pour réaliser du dropshipping. Vous aurez déjà accès à une immensité de références et de produits différents.

Electronique, mode, cosmétique, gadgets, accessoires… Vous avez le choix.

Mais il serait contre-productif de vouloir tout vendre à la fois. Mieux vaut se concentrer sur un produit en particulier. Des chaussures de running, des diffuseurs d’huile essentielle ou des accessoires pour smartphones, par exemple.

Vous pourrez vous positionner comme expert sur ce produit et travailler le marketing de votre boutique en ce sens.
Une fois votre “niche” sélectionnée, il faut trouver le meilleur fournisseur. Tournez-vous vers AliExpress ou Cdiscount.

Vient ensuite l’étape de la construction de la boutique. Comment faire ?

Construire sa boutique en ligne

Pour développer une boutique en dropshipping, il faut généralement s’appuyer sur un “CMS” (Content Management System). Vous pouvez vous tourner vers les deux principaux :

  • Shopify
  • WordPress (Woocommerce)

Ces deux CMS sont beaucoup exploités par les boutiques en dropshipping. Ils répondent aux besoins les plus “classiques” et les principaux fournisseurs disposent de plug-ins compatibles permettant de synchroniser leur catalogue à votre boutique.

Maintenant, comment gagner vos premiers clients ?

Réfléchir aux canaux d’acquisition

A cette étape, vous avez sélectionné le produit que vous souhaitez vendre. Vous disposez d’une boutique développée sur Shopify ou WordPress.

Maintenant, comment gagner vos premiers clients ?

Les principaux canaux marketing plébiscités par les boutiques en dropshipping sont les suivants :

  • Le référencement naturel – SEO
  • Le référencement payant – SEA (publicité sur les moteurs de recherche)
  • La publicité sur les réseaux sociaux – SMO

Si vous êtes prêt à investir un peu d’argent, la publicité sur les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux peut s’avérer efficace pour enregistrer vos premières ventes.

Au fil de ce dossier, vous avez compris ce qu’est le dropshipping. Vous avez découvert les différences qu’il présente par rapport au ecommerce “classique”. Vous avez également vu l’avantage et l’inconvénient du dropshipping.
La deuxième partie s’attachait aux trois étapes à remplir pour lancer sa boutique : choisir un produit, développer son site et exploiter les canaux marketing.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Le sujet que vous venez de découvrir parle de guide dropshipping
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *