Découvrez le treillage design, ce produit qui a la côte!

Magazine des tendances, buzz et sorties » Maison » Découvrez le treillage design, ce produit qui a la côte!
decouvrez treillage design

Vous n’avez pas encore de treillage design chez vous ? Vous ne savez pas ce que c’est ? Ne bougez pas ! Nous allons vous faire découvrir LE produit qui a la côte en ce moment. Le treillage, c’est un accessoire de jardin qui apparaît sous la forme d’un cadre, fait d’un assemblage de tringles formant des parois. À la base, son utilisation était fonctionnelle : le treillage servait à soutenir les treilles ou les ceps de vigne, ainsi que les arbrisseaux d’espaliers et par extension, les jardins potagers. Plus on utilisait des treillis, plus on s’est rendu compte de son potentiel en tant qu’objet de décoration. C’est ainsi qu’est né ce que nous appelons le treillage design.

L’art du treillage

Avant de poursuivre votre lecture, allez voir les treillis de jardin sur treillages.com. Vous comprendrez rapidement son potentiel décoratif. Au-delà-de l’objet qu’il incarne, le treillage est un art. L’art d’assembler un ou plusieurs matériaux présentés sous forme d’échalas ou de lattes, disposés en parallèle ou de façon croisée, aboutissant à un motif unique. Le treillage vient habiller un mur ou une façade et peut-être utilisé en brise-vue. Le treillage design, c’est l’occasion de végétaliser l’extérieur de votre logement et de créer des décorations murales originales. Avec, vous pourrez camoufler aisément une façade présentant des défauts esthétiques. L’avantage du treillage est qu’il se fixe facilement à une façade de maison ou à une surface murale.

Si à l’époque, on utilisait exclusivement du bois, les artisans sont aujourd’hui capables de réaliser des treillages avec divers matériaux : métal, plastique, bambou, osier, etc.

Treillage en bois

Le bois a l’avantage de s’adapter à n’importe quelle architecture et n’importe quelle plante, étant donné qu’il peut se présenter sous sa couleur naturelle ou être peint. La seule chose que l’on peut reprocher au bois, c’est sa longévité. Ainsi, si son emplacement doit être à l’extérieur, il est intéressant de se tourner vers un treillage autoclave. C’est un treillage fait en bois traité, garantissant une durée de vie de plusieurs dizaines d’années. Le bois reste un matériau robuste, comptez sur lui pour résister aux intempéries et aux agressions de l’extérieur.

Pour le choix du bois, plusieurs options s’offrent à vous. Le pin, le robinier et le châtaignier sont des classiques indémodables, apportant une touche de nature brute sur votre façade. Vous pouvez opter pour un bois plus travaillé : le tasseau. Non seulement, il permet d’obtenir un rendu élégant et raffiné, mais en plus, il confère à votre treillage robustesse et durabilité. Le tasseau est idéal pour supporter le poids de plantes grimpantes lourdes. Sinon, tournez vous vers un treillage en bambou, qui se décline en divers coloris et ne nécessite aucun entretien

Autres matériaux

Comme le treillage en bambou, le treillage en matériaux composites ne requiert aucun entretien. Ils imitent le bois à la perfection et présentent les avantages du plastique : un treillage fait en matériaux composites résistera mieux aux intempéries et conservera sa couleur plus longtemps.

Les treillages en métal sont également une option intéressante. Ils sont généralement faits en fer, recouverts de peinture époxy. De plus en plus, le treillage en aluminium gagne en popularité, pour sa capacité à soutenir des plantes lourdes.

Installer le treillage

Sur un mur ou une façade, en brise-vue ou en support de plantes grimpantes, voyons comment installer un treillis. Généralement, vous allez user d’une des 3 méthodes suivantes. Pour chacune d’entre elles, vous aurez besoin de vous munir d’un crayon pour réaliser des marquages.

  • Fixation du treillage à l’aide de pitons. C’est la méthode la plus simple. Elle nécessite l’utilisation d’une perceuse, de chevilles et de pitons à tête de crochet. Il faudra repérer les emplacements où vous visserez les pitons, les marquer puis les percer. Ensuite, vient l’insertion des chevilles et le vissage des pitons. Il ne reste plus qu’à positionner le treillage et resserrer les pitons.
  • Fixation sur entretoises. Cette méthode est semblable à la précédente mais permet de limiter les trous sur le mur et d’avoir un treillage pliable.
  • Fixation avec des cales. Les cales jouent le rôle d’intermédiaire entre le treillage et son support. Cette méthode nécessite également de percer et de viser.

Le treillage peut également être indépendant d’un support moral. On trouve par exemple des panneaux treillis, installable directement dans votre jardin. D’autres pourront être fixés sur vos plantes en pot ou vos massifs. Egalement, il existe des treillis avec jardinière intégrée et bac à fleurs, idéal pour sublimer un balcon ou une terrasse.

Share:

Laisser un commentaire