Cyberattaque : pourquoi la France craint-elle un « cyber-Pearl Harbor » ? 

Magazine des tendances, buzz et sorties » high tech / 2.0 » Cyberattaque : pourquoi la France craint-elle un « cyber-Pearl Harbor » ? 
cyber attaque

Dans un entretien publié le vendredi 1er février 2019, le directeur de l’Anssi (Agence nationale de sécurité des systèmes d’information) — le gendarme français de la sécurité informatique — a déclaré qu’il craignait les successions d’attaques informatiques massives et surprises. Un événement qu’il n’a pas hésité à comparer à l’attaque-surprise et meurtrière de la flotte américaine par les Japonais en 1941 à Pearl Harbor.

Les pirates analysent nos systèmes informatiques

Guillaume Poupard, directeur de l’Anssi, s’inquiète principalement des mauvaises intentions que certains pays pourraient avoir contre la France à cause des tensions géopolitiques qui traversent le monde tout entier. Or, toujours selon le directeur de l’Anssi, un pays mal intentionné aurait les moyens d’attaquer durement la France grâce au vol de données personnelles et au sabotage.

Selon lui, les pirates sont en train de s’installer au cœur des réseaux informatiques français, mais surtout des entreprises présentent sur le territoire. De là, ils pourraient alors pirater les milieux de l’énergie, des télécoms, ou même de l’aviation. Ces piratages pourraient avoir des conséquences dramatiques et Guillaume Poupard rappelle l’importance de protéger ces réseaux et ces données.

Les entreprises doivent se protéger des intrusions

Un problème encore trop présent en France, c’est celui des failles de sécurité dans les réseaux des entreprises. L’Anssi leur conseille d’ailleurs d’avoir recours à un SOC. Le SOC ou Security Operation Center permet à votre entreprise de se protéger des cyberattaques, notamment en comblant les éventuelles failles de sécurité qui permettraient aux pirates d’infiltrer les réseaux internes.

Pourquoi cela représente-t-il un enjeu important ? Parce que la sécurité informatique d’un réseau à l’échelle d’un pays dépend des comportements de chacun. À l’échelle nationale, n’importe quel individu ou n’importe quelle entreprise peut être une faille de sécurité potentielle dans le réseau. Il est donc absolument essentiel de protéger correctement ses informations personnelles, ainsi que celles des clients de son entreprise.

Des enjeux encore plus importants à l’avenir

Si le directeur de l’Anssi a choisi de tirer la sonnette d’alarme lors de son entretien du 1er février, c’est parce qu’il considère que la France n’est pas encore assez vigilante, alors même que les menaces, autant pour leur force que pour leur quantité, vont être de plus en plus grandes et peser de plus en plus lourdement. Il suffit de découvrir l’histoire du site webstresser.org pour s’en convaincre.

D’abord, il y a évidemment la question de la sécurité, notamment en s’assurant que le piratage de certaines infrastructures vitales soit impossible. Ensuite, il y a également le risque d’une ingérence étrangère.

Le constructeur chinois Huawei a, par exemple, été récemment accusé par les États-Unis de voler les données personnelles de ses clients américains pour les transmettre aux services secrets chinois. Une information que Pékin a évidemment niée, mais qui invite tout de même à la méfiance, notamment avec l’arrivée prochaine de la 5G, ce réseau mobile ultra puissant qui contrôlera notre environnement.

Autres sujets qui pourraient vous interesser :
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *