Film « Free State of Jones » (2016)

Magazine des tendances, buzz et sorties » Cinema et séries » Film « Free State of Jones » (2016)

Date de sortie en salle : 14 Septembre  2016.
Production : STX ENTERTAINEMENT
Réalisation : Gary ROSS
Scénario : Leonard HARTMAN (histoire) et Gary ROSS
Genre : Action, Aventure, Drama
Acteurs principaux : Matthew McCONAUGHEY, Gugu MBATHA-RAW, Mahershala ALI, Keri RUSSELL, Christopher BERRY, Thomas Francis MURPHY, Bill TANGRADI
Durée : 139 min

Synopsis

Déserteur de l’armée des Confédérés, durant la guerre de sécession, Newton KNIGHT retourne dans le MISSISSIPPI où il crée une milice composé de déserteurs, d’esclaves en fuite, de veuves et de la population opprimée pour lutter contre l’esclavagisme et la corruption  des représentants  locaux du gouvernement confédéré et forme l’État Libre de JONES.

Critique / avis

Affiche du trailer du film free states of jones

Perdu au milieu de tous les Blockbusters estivaux,  FREE STATE OF JONES était complètement  sorti de mon esprit : je ne l’avais pas mis sur ma liste de films à voir à la rentrée, je l’avais oublié vu qu’il était sorti en juin dernier aux USA. Alors en voyant apparaître la Bande Annonce super alléchante ces dernières semaines, accompagné d’une grosse campagne publicitaire à la radio, je me suis précipité en salle le voir dès sa sortie, à une heure tardive malgré 2 jours sans dormir vu que je suis fan de McCONAUGHEY .

Le film commence plutôt bien, la scène de combats d’ouverture est bien mise en scène, c’est super sympa bien que très violent, un peu à la manière d’un Bande Annonce super alléchante. On se retrouve rapidement immergé dans l’infirmerie avec du sang et beaucoup de blessures filmées en gros plan puisque le héros a pour mission d’y transporter les blessés. Au bout de 5 minutes je me suis dis que le film risquait d’être assez dur si ça continuait de la sorte  pendant 2H20.

Mais rapidement lors d’un assaut  il perd son neveu, mort sous les balles des ennemis. Et à partir de ce moment le rythme commence à baisser et bien que l’histoire soit  intéressante, le film traine en longueur.

Comme il s’agit d’une histoire vraie, le réalisateur passe souvent d’un événement à un autre sans pour autant les relier, simplement accompagné d’un petit texte ou d’une date, on a un peu l’impression que l’on regarde un documentaire qui pourrait être diffusé sur la chaîne Histoire ou Discovery. C’est intéressant et les acteurs sont bons il n’y a pas de soucis mais d’interminables discours entrecoupés par moment de quelques timides scènes d’actions assez plates viennent polluer et ralentir le film.
Il avait démarré sur le chapeau de roues mais le réalisateur se contente de tourner en plans fixes qui manquent franchement d’ambitions et qui contribuent à accentuer cette impression de longueur.

GARY ROSS ne fait juste que nous raconter l’histoire de l’abolition de l’esclavage dans le sud, des difficultés que la population noire a eu pour s’émanciper et  devenir libre. Il raconte les événements sans être précis à travers l’histoire de Newton KNIGHT . Tout est plus ou moins montré sans vraiment s’y attarder un peu à la manière d’un brouillon, comme par exemple avec l’histoire de sa femme Serena : c’est vague, floue et très mal présenté. Il aura fallu que je fasse des recherches ensuite pour en connaître un peu plus sur le personnage.
Il parle du droit de vote des noirs et du KU KLUX KLAN mais une fois de plus tout est survolé.

Il donne l’impression de se perdre, tellement il a de choses à dire. On dirait  qu’il travaille sur une frise chronologique avec des évènements particuliers à mettre,  et qu’il faut en même temps qu’il raconte une histoire pour le spectateur. Il essaie de mettre en place une deuxième histoire en parallèle celle de l’arrière-arrière petit fils du héros, en utilisant des flashforwards de plusieurs dizaines d’années. Il tente de nous montrer que bien que l’esclavage ait été aboli des dizaines d’années auparavant  rien n’a vraiment changé. Mais là encore il s’y prend mal, puisqu’il spoile la fin de l’histoire  et ce dès le premier flashforward.

Pour résumer, il a tout pour être un bon film sauf que ça ne l’est pas, on pourrait l’amputer d’au moins trois quarts d’heures que çà ne changerait rien. Le Scénario est bon, les acteurs sont bons, les paysages sont beaux, mais c’est ennuyeux, laborieux et fade.
Je suis persuadé que diffusé à la télé la plupart des gens zapperaient ; Et pour autant je ne l’ai pas détesté, je ne me suis pas endormi devant  malgré mon manque de sommeil, certes je me suis ennuyé par moment mais au final j’ai regardé la totalité du film surement parce que ce film a du potentiel ou un je ne sais quoi qui m’a maintenu en vie.
Alors à moins  qu’il faille vous réfugier dans une salle de cinéma à cause de condition atmosphériques cataclysmiques  et qu’il n’ait  rien d’autre à voir , attendez qu’il passe à la télévision et assurez vous qu’à ce moment votre télécommande ait des piles .

Bande annonce

Intrigue

Alors que les morts et les blessés s’empilent lors d’une bataille de la Guerre de Sécession, Newton KNIGHT, un fermier du Mississippi , enrôlé dans l’armée des Confédérés ramène à l’infirmerie débordée des soldats blessés  pour espérer qu’ils soient sauvés.
Un soir alors qu’il se repose , son neveu d’une quinzaine d’années arrive pour lui demander de l’aide, il a été enrôlé de force, et sans aucune formation doit aller combattre, il est mort de peur. Aussi le lendemain au moment de partir au combat Newton le prend sous son aile et tente de le protéger en le cachant dans une tranchée. Mais c’était sans compter l’apparition d’un officier qui leur demande d’en sortir pour partir à l’assaut de l’ennemi. Malheureusement son neveu n’aura pas la chance d’atteindre la tranchée suivante et sera touché à peine le buste sorti.

Neveu de Newton durant une bataille

Newton le ramène aussi vite que possible à l’infirmerie, surchargé, et devra donc se contenter de le regarder mourir dans ses bras.
Dès lors il décide de déserter pour ramener le corps de son neveu afin qu’il soit enterré dignement dans son village.

Une fois son devoir accompli, il retourne dans sa ferme auprès de sa femme Serena et son fils qu’il devra rapidement quitter sous peine d’être arrêté et pendu.
Il se réfugie ensuite dans les marais avec l’aide d’une esclave Rachel où il rencontrera des esclaves en fuite et notamment Moses avec qui il deviendra Ami.

En même temps la  corruption  des représentants  locaux du gouvernement confédéré sous la direction du Général Elias HOOD et du  Lieutenant BARBOUR incite Newton à fonder une milice pour lutter contre leurs agissements.
Jour après jour des déserteurs, des esclaves en fuite, des habitants opprimés viennent grossir les rangs de cette milice pour aider Newton à lutter contre cette corruption et l’esclavagisme.

Acteurs de Free State of Jones

MATTHEW McCONAUGHEY  joue le rôle de Newton KNIGHT, un fermier du MISSISSIPPI, enrôlé dans l’armée des Confédéré  pendant la Guerre de Sécession, qu’il désertera pour enterrer son neveu mort au combat. Afin de ne pas être pendu il se réfugie dans les marais où il créera une milice pour lutter contre l’esclavagisme et la corruption  des représentants  locaux du gouvernement confédéré.

GUGU MBATHA-RAW joue le rôle de Rachel une esclave qui aide Newton à se cacher dans les marais avant de devenir par la suite la mère de son deuxième enfant.

MAHERSHALA ALI qui joue le rôle  de Moses WASHINGTON un esclave en fuite qui aidera Newton dans son combat contre la corruption et l’esclavagisme.

KERI RUSSELL qui joue le rôle de Serena KNIGHT la première femme de Newton KNIGHT.

CHRISTOPHER BERRY joue le rôle de Jasper COLLINS un soldat confédéré et ami de Newton qui désertera également pour l’aider à créer sa milice.

THOMAS FRANCIS MURPHY  joue le rôle du General Elias HOOD représentant du gouvernement Confédéré qui opprime la population locale.

BILL TANGRADI joue le rôle  du Lieutenant BARBOUR qui seconde le Général HOOD dans l’exécution de ses méfaits.

 

Avis de la rédaction
Date :
Nom du film
FREE STATE OF JONES
Note du film :
21star1stargraygraygray
Affiche film free state of jones
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *